Accueil Auto Se défendre après avoir été victime d’un accident routier

Se défendre après avoir été victime d’un accident routier

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous parlons de « se défendre » lorsqu’il s’agit d’être victime d’un accident de voiture, mais c’est ce dont il sera question dans cet article ! Malheureusement, la plupart des victimes d’accidents de la route n’obtiennent pas la bonne indemnisation et sont donc « victimes » encore une fois. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire, dans ce genre de situation, de « se défendre » afin que vos droits soient pleinement respectés.

Un avocat routier pour faire valoir vos droits

Vous n’êtes peut-être pas au courant de cela, mais l’indemnisation qu’une compagnie d’assurance va vous proposer sera bien inférieure à celle à laquelle vous pourriez prétendre si vous avez été blessé dans un accident de voiture.

A lire aussi : Les marques de vêtements préférées des femmes

La meilleure façon de protéger vos droits après un accident est d’engager un avocat en droit routier.

Un accident de la route est déjà suffisamment émotionnellement éprouvant, pour qu’une indemnisation minorée vienne en plus s’y greffer. Un bon avocat en droit des victimes de la route plaidera au nom de la victime jusqu’à ce qu’elle ait récupéré tout ce qui lui revient de droit (intégrant aussi le ou les préjudices subis par son entourage).

A lire également : Comment comparer deux voitures ?

Quand il s’agit de venir en aide aux victimes d’accidents de la route, l’avocat est généralement entouré d’une équipe d’experts composée de médecins, d’ergothérapeutes ou encore d’architectes. C’est aussi cette équipe qui lui permet de se focaliser pleinement sur la partie purement juridique et de bénéficier d’avis éclairés pour les autres aspects.

La nomenclature Dintilhac, le document pour la juste indemnisation

La nomenclature ou le barème Dintilhac (du magistrat du même nom) est un système d’identification des dommages subis dans les accidents de voiture, et elle est importante pour les procédures judiciaires qui découlent d’accidents pour déterminer les différents préjudices.

Elle permet d’évaluer avec une grande précision les divers aspects des préjudices afin de faciliter les demandes d’indemnisation pour les victimes de préjudices corporels.

Ce document est un classique qui a résisté à l’épreuve du temps. Il a été si bien pensé à l’époque qu’il sert aujourd’hui de référence à laquelle tout le monde se fie pour définir l’indemnisation des victimes d’accidents de la route.

Cette nomenclature définit par exemple le préjudice esthétique temporaire, le déficit fonctionnel permanent, les souffrances endurées, les pertes de revenus des proches, le préjudice sexuel, etc.

Pour en savoir plus sur ce document, nous vous invitons à consulter cet articleau sujet de la nomenclature Dintilhac.

Trouver un avocat près de chez soi

Pour toutes les personnes qui se retrouvent malheureusement dans une telle situation, il est important de pouvoir faire appel à un interlocuteur qui va les soutenir et les accompagner au mieux. Trouver un avocat près de chez vous qui a fait du préjudice corporel son domaine de prédilection sera le meilleur moyen pour être bien accompagné dans toutes les démarches complexes impliquées par un accident de la route. Ce sera aussi comme nous l’avons vu ci-dessus le meilleur moyen d’obtenir la juste indemnisation pour ne pas être victime une seconde fois.

https://pixabay.com/fr/photos/fauteuil-roulant-handicap%c3%a9s-1230101/

ARTICLES LIÉS