Accueil Santé Combien de temps reste le cannabis dans la salive
Combien de temps reste le cannabis dans la salive

Combien de temps reste le cannabis dans la salive

Le test salivaire est demandé dans plusieurs situations. Il permet de révéler la présence de cannabis dans la salive. Il se chargera de détecter la molécule psychoactive du cannabis qu’on appelle 9-THC. En réalité, toute consommation de cannabis entraine une contamination de la cavité buccale avec des millions de molécules 9-THC.

Dès lors que la concentration équivaut ou dépasse 15 ng/ml, le résultat salivaire est positif. Mais, combien de temps le cannabis reste-t-il dans la salive ? Vous aurez toutes les informations nécessaires à ce sujet dans l’article.

A lire également : Eliquides CBD : Quelles e-cigarettes pour les vapoter ?

La durée de détection du THC dans la salive

Il est important de savoir que le niveau de consommation n’a pas réellement un impact sur la durée de détection du cannabis dans la salive. Il existe de nombreuses études scientifiques qui ont démontré que le taux de cannabis dans la bouche chute drastiquement 4 à 6 heures après la prise du dernier joint. Il passe ainsi à un niveau trop faible pour être détecté dans la salive.

Cela signifie que les molécules restent dans la salive 4 à 6 heures après la consommation de cannabis. Cependant, il arrive que la capacité de détection varie selon le type de consommation. Ainsi, dans le cadre d’un usage occasionnel, le THC est présent dans la salive entre 6 et 8 heures. Pour une utilisation régulière, le cannabis reste dans la salive jusqu’à 24 heures après la prise. Enfin, pour une consommation quotidienne et excessive, le cannabis est présent jusqu’à 8 jours après qu’il ait été pris.

A voir aussi : Quelle licence pour concours véto ?

Il existe des tests salivaires qui permettent une détection de consommation récente, mais aussi de consommation lointaine. Consultez The Green Brand pour découvrir les produits CBD sans danger.

de temps reste le cannabis dans la salive

À propos du test salivaire

Lorsqu’on parle de test salivaire, vous devez savoir que la molécule qui fait l’objet de recherche est le THC, pas le CBD. Pour rappel, les plantes commercialisées en France contiennent une faible part de THC inférieure à 0,2% selon la loi.

Les tests salivaires peuvent détecter un volume de concentration supérieur ou égal à 15 nanogrammes par millilitres de salive. C’est un seuil de positivité particulièrement utilisé par les forces de l’ordre qui ont le droit d’effectuer ces tests sur les conducteurs. L’objectif est d’optimiser la sécurité routière.

Ces tests sont régis par la loi, notamment les articles L 235-2 et R 235-3, R 235-4, R 235-6 du code de la route. En matière de stupéfiants, il est prévu une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement ainsi qu’une amende estimée à 4500 euros. La peine est d’ailleurs mentionnée dans l’article L 235-1.

Les situations où sont effectués les tests salivaires

Les tests salivaires peuvent être effectués lorsqu’il y a un accident de la route avec des dégâts matériels et des dommages corporels ou en cas d’infraction au code de la route. Ils sont également utilisés dans les accidents de la route mortels, les évènements festifs de grande envergure, etc. Aussi, lorsque la gendarmerie ou la police soupçonne une consommation de stupéfiants, le concerné peut être soumis à un test salivaire.

Enfin, notez qu’un test salivaire THC positif peut entrainer l’invalidation ou l’annulation du permis.

ARTICLES LIÉS