Accueil Maison Les propriétés insectifuges des plantes
green fern plant in close up photography

Les propriétés insectifuges des plantes

Les insectes peuvent causer de nombreux problèmes dans nos maisons, jardins et cultures, allant de la simple nuisance à la destruction complète des cultures. Heureusement, de nombreuses plantes possèdent des propriétés insectifuges naturelles, ce qui en fait une alternative plus sûre et plus respectueuse de l’environnement. Dans cette publication, nous allons parcourir les distinctes propriétés insectifuges des plantes.

La répulsion

La répulsion est l’une des propriétés insectifuges les plus courantes chez les plantes. Certaines d’entre elles produisent des composés volatils, c’est-à-dire des molécules qui s’évaporent facilement dans l’air. Ses dernières agissent sur le système olfactif des insectes et les repoussent.

Lire également : Optimiser le temps de refroidissement de votre congélateur

La menthe poivrée, une plante anti mouche est l’un des exemples les plus connus de plante répulsive. Elle produit une huile essentielle qui contient du menthol et de l’eucalyptol, deux composés volatils qui ont une odeur forte et caractéristique. Cette odeur est désagréable pour de nombreux insectes, y compris les mouches, les moustiques et les fourmis, et les repousse efficacement.

Il existe d’autres plantes en plus de la menthe poivrée qui est capable de produire des composés répulsifs contre les mouches et autres insectes. Par exemple, l’ail produit de l’allicine, une molécule volatile qui est répulsive pour les insectes. Le romarin produit également une huile essentielle qui contient des composés volatils répulsifs pour les insectes.

A découvrir également : Comment éliminer efficacement les poissons d'argent et se débarrasser de ces insectes indésirables

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Désorientation

La désorientation est une autre propriété insectifuge courante chez les plantes. Certaines plantes produisent des composés qui perturbent la capacité des insectes à naviguer, en affectant leur système sensoriel. La lavande est l’un des exemples les plus connus de plante qui utilise la désorientation pour repousser les insectes. Cette plante produit un composé appelé linalol, qui est un monoterpène volatile. Ce composé a une odeur agréable pour les humains.

Cependant, il agit sur les récepteurs olfactifs des moustiques et des autres insectes, perturbant ainsi leur capacité à localiser leur proie ou leur lieu de reproduction. Notez que la désorientation n’est pas la seule méthode utilisée par les plantes pour repousser les insectes. Soulignez que certains composés produits par les plantes peuvent avoir des effets néfastes sur les humains et les animaux domestiques. Prenez des précautions et consultez un professionnel de la santé avant d’utiliser des plantes ou des produits à base de plantes pour repousser les insectes.

Toxicité

La toxicité est une propriété insectifuge courante chez les plantes. Certaines plantes produisent des composés qui sont toxiques pour les insectes, en agissant sur leur système nerveux ou digestif. Le tabac est l’un des exemples les plus connus de plante qui utilise la toxicité pour repousser les insectes. Il produit de la nicotine, un alcaloïde toxique pour de nombreux insectes.

La nicotine agit sur les récepteurs nicotiniques des insectes, perturbant ainsi leur système nerveux et provoquant une paralysie ou la mort. C’est pour cette raison que le tabac est souvent utilisé comme insecticide dans l’agriculture. Cependant, il est raisonnable de noter que la toxicité des plantes peut également avoir des effets néfastes sur les humains et les animaux domestiques. La nicotine, par exemple, est toxique pour les mammifères, y compris les humains, et peut causer des symptômes tels que des nausées, des vomissements et autres.

D’autres plantes produisent également des composés toxiques pour les insectes, tels que les pyréthrines produites par le chrysanthème et les roténoïdes produits par certaines plantes de la famille des Fabacées. Les pyréthrines agissent sur le système nerveux des insectes, tandis que les roténoïdes sont toxiques pour le système digestif des insectes.

ARTICLES LIÉS