Accueil Loisirs Comment se boit le rhum ?

Comment se boit le rhum ?

Très prisé des consommateurs, le rhum est un spiritueux qui présente de nombreux profils aromatiques et une large diversité de goût. Mais, pour bénéficier des diverses saveurs qu’il offre, vous devez prendre certaines précautions et respecter certaines règles. Dans cet article, nous vous expliquons comment boire cette eau-de-vie.

Déguster le rhum à la bonne température

La dégustation du rhum dans un environnement frais ne permet pas de jouir de sa saveur. En effet, le froid stabilise les composés aromatiques de la boisson. De ce fait, il est recommandé de prendre cette dernière à une température ambiante. Ainsi, vous pouvez profiter pleinement de ses arômes. De même, vous devez éviter d’utiliser de la glace pour rafraichir votre rhum. Par ailleurs, dans le cas d’un rhum vieux ou ambré, il est conseillé de réchauffer le spiritueux avant de le boire. Pour ce faire, il suffit de frotter le verre dans le creux de votre main.

Lire également : Quelle colle utiliser pour coller des coquillages sur du bois ?

Bien choisir le verre pour boire le rhum

Pour connaitre la subtilité et la complexité de votre rhum lors de la dégustation, il est capital de bien choisir le verre. Ainsi, pour savourer cette boisson alcoolisée, vous devez utiliser des verres tulipes ayant un fond large et une cheminée rétrécie. Avec ces verres, le rhum est en contact avec l’air, ce qui permet aux composés moins aromatiques et plus volatiles de s’échapper. Ainsi, votre spiritueux ne contiendra que les meilleurs composés qui le valorisent. Par ailleurs, il est possible d’utiliser un verre tulipe muni d’un pied. Ce type de verre peut être tourné délicatement afin de mettre en mouvement le rhum qui libérera mieux ses arômes. De même, il réduit le réchauffement du liquide.

Les précautions à prendre lors de la dégustation du rhum

Avant de boire votre rhum, il faut d’abord utiliser votre nez pour le sentir. Pour ce faire, il faut placer le verre à hauteur du sternum pour repérer l’odeur du rhum. Ensuite, il faut progressivement remonter le verre jusqu’à votre nez tout en évitant d’y plonger celui-ci. À l’étape suivante, il faut mettre le verre à l’horizontale et faire circuler vos narines sur les bords. Ainsi, vous sentirez les arômes plus légers qui s’aperçoivent en haut contrairement aux arômes plus lourds. Cette étape est capitale, car elle permet de capter le profil aromatique du rhum. Pour finir, il est recommandé de boire le rhum dans un environnement neutre afin de mieux capter les odeurs.

Lire également : Comment choisir la valise trolley idéale pour vos besoins ?

Après cette étape de reconnaissance, il faut maintenant tapisser les parois du verre en le tournant toujours à l’horizontale. À l’issue de ces mouvements de rotation, une fine pellicule se précipite à l’intérieur du rhum représentant ainsi sa matière en quelque sorte. Pour apprécier l’épaisseur du rhum, vous pouvez en déposer quelques gouttelettes sur les parois du verre. Après avoir senti le rhum, vous devez passer maintenant à l’étape de la dégustation. Ainsi, dans la bouche, le spiritueux doit tapisser le palais afin de couvrir toutes vos papilles. Commencez par boire quelques gouttes de l’eau-de-vie puis une fine gorgée pour finir par une vraie gorgée. Cette manière de faire permet de mieux accorder les arômes repérés par le nez et celles éprouvées par les papilles.

ARTICLES LIÉS