Accueil Santé Ces outils indispensables en ophtalmologie
Ces outils indispensables en ophtalmologie

Ces outils indispensables en ophtalmologie

L’ophtalmologie est considérée aujourd’hui comme une branche de la médecine qui se charge de traiter les malades liées à ce qui entoure l’œil. C’est pourquoi lorsqu’on a des troubles de la vision, on se rend dans un premier lieu chez un ophtalmologue avant de se faire fabriquer des verres et montures chez l’opticien. Dans cet article, on va s’intéresser aux outils et équipements que vous retrouverez dans n’importe quelle clinique d’ophtalmologie.

L’auto-refractomètre

On classe les auto-refractomètres dans la catégorie “appareils technologiques non-invasifs”. En effet, on ne va pas introduire ce genre d’appareil dans votre corps et vous n’aurez aucune douleur lors de l’utilisation vu que ça ne prend que quelques secondes. On l’utilise pour mesurer la réfraction oculaire objective, ce qui va permettre immédiatement de savoir s’il existe un défaut de réfraction dans votre œil (astigmatisme, hypermétropie ou myopie). 

A voir aussi : Comment perdre 30 kilos ?

Comme ce type d’examen est obligatoire avant de mesurer votre acuité visuelle via des tests classiques (lecture de lettres de différentes tailles), vous passerez forcément par cela en vous rendant chez un ophtalmo.

Le tono-pachymètre

En voilà un nom compliqué pour un appareil ! Tout comme l’auto-refractomètre, le tono-pachymètre n’est pas invasif. Celui-ci permet pour sa part de mesurer la tension intraoculaire ou bien l’épaisseur de votre cornée. La tono-pachymétrie est également réalisée de manière systématique avant qu’on examine plus en détail votre vision. Son rôle est de s’assurer qu’il n’y ait pas une anomalie évidente dans l’œil du patient comme un glaucome qui doit être traité le plus rapidement possible.

A lire en complément : L’apithérapie en quelques mots

Le biomicroscope

Enfin, il est impossible de ne pas citer le biomicroscope parmi les équipements indispensables à tout ophtalmologue. Ce dernier va permettre au praticien d’examiner de manière très fine les différentes structures oculaires (cornée, iris, cristallin, paupières…). Si on l’utilise de manière systématique, c’est parce que cet appareil est très utile pour détecter une cataracte qui apparaît notamment chez les personnes âgées.

ARTICLES LIÉS