Accueil Actu L’histoire de la rampe

L’histoire de la rampe

Une rampe est une sorte de balustrade à hauteur d’appui qui suit l’ascension de l’escalier. La rampe peut être de pierre, de bois ou de métal et son ornementation est d’autant plus ajoutée que la matière est dure. Les rampes de pierres restent cependant plus massives que celles de bois car des découpures trop abondantes compromettraient sa solidité. D’ailleurs, aujourd’hui acheter une rampe de chargement est devenu de plus en plus une nécessité surtout pour le déplacement de bagages lourds ou de voitures entre autres.

L’origine de la rampe

Le moyen âge avec ses escaliers étroits le plus souvent enfermés dans les tourelles, avaient le mur même pour remplacer la rampe. Avec le 18ème siècle, ces petites arcades sont ogivales et portent en leurs tympans de petites découpures en trèfles ou en quatre-feuilles. Le 15ème siècle voit arriver les découpures ou ondulations de flammes contournées auxquelles le gothique flamboyant doit son nom. Les rampes en bois du 16ème siècle affectent toutes les caractéristiques ornementales du styles de la renaissance. Personnage mythologique ou fantastique mascarons grimaçants, rinceaux, fleurs, devises, balustres font des rampes sculptées de cette époque un véritable monde vivant et grouillant. La serrurerie au 17 et 18ème siècle, à forge de belles rampes d’une allure sévère à rinceaux largement déroulés, formant des motifs décoratifs interrompus de distance en distance par des panneaux plus étroits formant arrêts.

A découvrir également : Quelle auto acheter en 2021 ?

La rampe d’appui

On parle de rampes dans plusieurs domaines, pour chacune de ces illustrations données, l’utilité de la rampe diffère d’un secteur à l’autre. Si l’on parle de rampe d’appui, celles-ci est un élément de sécurité appelé garde-corps, que comporte, du côté du vide ou en son centre un escalier et qui porte une main courante facilitant le déplacement. Elle est posée sur le limon ou fixée sur sa face externe par un col de cygne, ou encore directement sur les marches, notamment lorsque la rampe est au centre de l’escalier. Au point le plus bas, le départ de rampe est l’élément souvent orné, où la rampe commence. La ligne de foulée est la trajectoire parallèle à la rampe commence. La ligne de foulée est la trajectoire parallèle à la rampe d’appui que suit en principe toute personne utilisant l’escalier et qui est utilisée pour le calcul des marches. Il existe plusieurs styles de rampes, car on distingue la rampe à l’anglaise, celle à la française, celle lisse et celle à panneaux.

A découvrir également : Comment réussir un reportage photo ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!