Accueil Santé Dommages causés par les agents biologiques et modes de transmission
agents biologiques

Dommages causés par les agents biologiques et modes de transmission

Vous avez certainement déjà entendu parler d’agents biologiques et vous vous demandez ce que c’est. Les agents biologiques sont des micro organismes invisibles à l’œil nu. Il s’agit des bactéries, virus et autres. Cet article vous renseigne davantage sur le sujet.

En quoi les agents biologiques sont nocifs à l’organisme ?

La manipulation des agents biologiques vous expose à des maladies tout aussi diverses que variées. Parmi ces réactions de l’organisme figurent les infections et les allergies. Ces agents biologiques sont à la base de risques eux aussi qualifiés de biologiques. Ces menaces biologiques en dehors de la contamination de maladies entre humains s’étendent jusqu’à la transmission de maladies entre animaux et bien plus encore.

A lire aussi : Où trouver du CBD en Belgique ?

Ces affections sont aussi graves qu’on retrouve dans leur rang le VIH, l’hépatite, la grippe, la malaria, la dengue, les cancers, l’asthme et beaucoup d’autres. Elles peuvent se manifester en l’espace de quelques jours comme elles peuvent mettre des mois voire des années. Elles sont catégorisées en 4 familles à savoir : les risques infectieux, les risques immuno allergiques, les risques toxiques et enfin les risques cancérigènes. Noroit s’engage dans la fabrication et la commercialisation de matériaux en vue de vous aider à prévenir ces risques.

Modes de transmission des agents biologiques

Les agents biologiques se transmettent suivant un mécanisme. On parle de chaine de transmission, qui part du réservoir d’agents biologiques. Ce réservoir peut être vivant ou inanimé. Il est dit « vivant » lorsqu’il s’agit de la peau, de la salive et « inanimé » lorsqu’il s’agit du sol, ou des objets contaminés. C’est l’espace où s’accumulent les agents biologiques.

A lire également : CBD et THC : quelle est la différence ?

La contamination est effective lorsque ces agents biologiques parviennent à sortir du réservoir ou lorsque le travailleur y a accès. Toutefois, il est possible de réduire les risques biologiques en agissant sur le réservoir. Cela consiste à empêcher la constitution de ce dernier.

La procédure est toute simple : nettoyer régulièrement les espaces de travail, ventiler les locaux pour réduire l’humidité,  limiter la prolifération des moisissures et pour finir lutter contre l’intrusion des insectes. Il existe 4 modes par lesquels la transmission des agents biologiques se fait. En premier lieu, par voie respiratoire : c’est à dire par inhalation. Ensuite, par contact avec la peau ou les muqueuses. En troisième lieu par blessure, morsure ou piqûres d’insectes et enfin par voie digestive. Pour prévenir les risques biologiques, vous pouvez agir sur les modes de transmission en mettant en place de bonnes mesures d’isolement.

ARTICLES LIÉS