Accueil Auto Comment éviter de se faire pirater son adresse mail ?

Comment éviter de se faire pirater son adresse mail ?

À mesure que l’Internet évolue, les cybercriminels, eux aussi, affinent régulièrement leurs techniques pour suivre le rythme de la technologie et atteindre de plus en plus de cibles. Ce type d’attaque est même devenu courant, en particulier par le biais de courriels. La piraterie continue de causer des victimes, qu’il s’agisse d’une société ou d’un individu particulier. Néanmoins, il y a quelques précautions à prendre pour vous protéger de ce type d’agression.

A lire aussi : Comment investir dans l'immobilier quand on est jeune ?

Comprendre le pishing pour le contrer

Les pirates informatiques ne manquent pas d’idées pour mettre la main sur les données personnelles des victimes, en particulier par courrier électronique. Pour rappel, la pishing est une technique de piratage qui consiste principalement à s’approprier l’identité d’une personne par e-mail. Une fois que les attaquants ont réussi à pirater, acheter des produits souvent coûteux en ligne et emprunter l’identité de la victime via des contacts électroniques. En fin de compte, les données personnelles de la victime et de ses contacts sont toutes piraté. Afin d’éviter un tel scénario, il est nécessaire de revenir à sa liste d’autorisation. En un mot, ce dernier fait référence à toutes les données importantes de l’utilisateur, y compris ses contacts. Le but de cette liste est de s’assurer que les messages électroniques les plus utiles sont reçus. Cependant, une fois qu’un utilisateur reçoit un courriel d’une victime qui pisse, ce sera plus compliqué. Donc, la meilleure solution est de vous protéger contre le piratage de votre propre boîte aux lettres. Ainsi, chaque utilisateur doit savoir que la plupart de ces courriels frauduleux ont souvent une apparence visuelle plutôt médiocre. En outre, le contenu de ces messages montre souvent des phrases incorrectes ou étranges, y compris des erreurs d’orthographe. La raison en est que les pirates sont généralement d’origine étrangère et utilisent Google Translate pour construire le message en fonction du pays. Ces agressions peuvent être préparées avec des astuces simples et pratiques.

Conseils pour éviter le pishing de boîte aux lettres

La première étape consiste à ne pas ajouter votre à votre liste d’autorisation. Il est préférable de laisser le filtre anti-spam jouer son rôle. En outre, évitez de créer un nom de rubrique trop explicite pour sa liste blanche. Aucun e-mail de ces sujets ne sera filtré par l’outil anti-spam. Cela ouvrira naturellement la porte à la pisse. Il est préférable de copier l’adresse d’un expéditeur important sur Internet pour voir où il mène, au lieu de simplement cliquer sur un e-mail. Cette précaution est donc recommandée en particulier dans le cas d’une banque, d’un opérateur téléphonique, etc. Mais la meilleure solution est de retaper l’URL vous-même dans la barre de navigation. En cas de doute, la banque préfère un appel téléphonique plutôt que l’envoi d’un e-mail. Même si vous devez cliquer sur un lien, assurez-vous que l’adresse affichée est dans « https » et non « http » (sans « s »). C’est déjà une certaine garantie de sécurité, bien que les agresseurs utilisent parfois des URL « https ». Pour vérifier une URL, survolez le lien sans cliquer sur et regardez l’adresse qui apparaît en bas à gauche. S’il s’agit d’un spam, l’URL n’aura aucune relation avec la société à partir de laquelle le courrier a été envoyé.

A lire aussi : Quelle auto acheter en 2021 ?

ARTICLES LIÉS