Accueil Finance Fonctionnement du rachat de crédit

Fonctionnement du rachat de crédit

C’ est un vrai fait ! De plus en plus de ménages déposent constamment des débits auprès de la Banque de France. En décembre 2015, par exemple, pas moins de 18 441 dossiers ont été examinés et seulement 1 357 ont été rejetés. La consolidation de la dette peut être une solution possible pour vous sortir de ce cycle de la dette et vous permettre de vivre confortablement tout en optimisant votre budget. Comment fonctionne le rachat de crédit ? Comprenez les termes utilisés par les organismes financiers, à l’aide de notre lexique, pour mieux analyser votre contrat.

Lire également : Faut-il choisir un livret d'épargne ?

Fonctionnement du régime de rachat de prêts

Résoudre toutes ses dettes envers les différents créanciers afin d’avoir un seul crédit dans une seule institution financière (banque ou maison de crédit) ; tel est l’objectif du rachat de prêt (également appelé restructuration de prêt). Tous les prêts collationnés bénéficient d’un taux unique qui sera défini dans l’offre de prêt. Le rachat des crédits, en un mot, est :

  • Flexibilité dans la gestion de votre budget financier.
  • Une diminution de la ratio de la dette.
  • Un seul crédit dans une seule agence.
  • Une réduction des paiements mensuels.

A voir aussi : Comprendre le crédit renouvelable

Comment est-il possible de réduire les paiements mensuels ?

Voici une question qui sera certainement dans votre tête. La réponse est simple. Afin de réduire les brouillons mensuels, l’organisation propose de prolonger votre période d’emprunt. Mécaniquement, le coût total du crédit augmente. Bien sûr, avant d’accorder le rachat de crédit à un consommateur, l’organisation doit connaître la situation personnelle et professionnelle du demandeur. Il est également nécessaire de pouvoir informer l’expert financier de sa capacité de remboursement (revenus et charges) et des garanties dont il dispose :

  • hypothèque,
  • co-emprunteur,
  • assurance…

Un chercheur d’emploi stable qui gère correctement son budget aura de meilleures chances d’obtenir un rachat de crédit. Il est également important de savoir qu’il n’est pas nécessaire de présenter une demande si vous avez déposé une dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Bref, il est nécessaire de mettre en place un dossier concret pour avoir droit au rachat des crédits en fournissant des pièces justificatives (fiches de salaire, avis d’impôt, preuve de résidence, pièce d’identité…).

En outre, nous aimerions attirer votre attention ! Toutes les agences n’offrent pas les mêmes produits pour le remboursement des prêts. Il est donc nécessaire d’analyser le marché afin de trouver la meilleure offre en fonction de vos besoins, mais aussi de votre situation personnelle et professionnelle. Des agences proposent simplement la renégociation du (des) crédit (s) immobilier (s) ou la restructuration du crédit à la consommation. D’autres vont beaucoup plus loin dans les plans de financement puisqu’ils proposent la consolidation des prêts immobiliers avec des prêts à la consommation, sans parler des découverts bancaires et impayés.

Glossaire des termes les plus utilisés

Afin de mieux comprendre les termes utilisés par les conseillers financiers, nous avons préparé une petite agrégation de crédit lexique.

  • Capacité de remboursement (ou d’endettement) : Il s’agit du montant restant à la disposition du demandeur après avoir déduit tous les frais en sa possession.
  • Dossier de surendettement : il s’agit d’un dossier envoyé à la Banque de France pour évaluer son surendettement et sortir de cette spirale infernale.
  • Emprunts : montant d’argent mis à la disposition d’un emprunteur par une banque ou un établissement de crédit pour financer ses projets. Le capital de base est soumis à un taux d’intérêt variable ou fixe.
  • Offre de prêt : L’offre de prêt est un document présentant le plan de financement. L’offre de prêt n’est pas l’acceptation finale. Selon la loi, l’offre n’est validée que lorsque le demandeur a signé l’accord. Il a 10 jours pour réfléchir à la proposition.
  • Taux unique : il s’agit du taux d’intérêt pour le remboursement des prêts, qu’un crédit ait un taux d’intérêt de 11 et un autre taux d’intérêt de 3.
  • Taux variable et taux fixe : ces groupes de mots se réfèrent à le taux d’intérêt du prêt. Le taux fixe est le même tout au long de la durée du crédit, tandis que le taux variable est susceptible de diminuer et d’augmenter. Il est préférable d’opter pour un fixedrate.

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!